FANDOM


Lorsque midi arriva, Nuage de Neige était transie et avait faim. Museau de Châtaigne lui avait promis qu’ils seraient bientôt arrivés, mais elle avait l’impression que c’était il y a une lune. Mais, malgré le brouillard, elle vit de grands et immenses rochers. Museau de Châtaigne avait eu raison, ils étaient arrivés. Ils étaient si grands, qu’ils dépassaient les nuages. Par contre, eux, si petits devant elles, semblait à des fourmis. Le groupe avança, leurs pas craquaient sur le givre qui couvrait le sol. Le brouillard commençait à s’estomper, laissant apparaître un large trou, qui dans ce trou, avait l’entrée d’une grotte.

-        Nous sommes arrivés. Voici la Grotte de la Lune. Dans les Grands Rochers. Souffla le mentor de l’apprentie blanche.

Elle contempla le paysage. Ce monde endormi sous la neige, avec le soleil incapable de les faire fondre. Elle s’assit et entreprit une toilette minutieuse. Museau de Châtaigne s’exprima :

-        Il n’est que midi, et nous devons entrer dedans que la nuit. Donc, je vous propose de vous reposer sur ce rocher, pendant que nous chassons.

Les mentors et apprentis hochèrent la tête. Truffe d’Épine  dit ensuite qu’il emmènerait Nuage de Roseau avec lui pour lui montrer comment chasser et que Poil d’Or resterait avec les deux apprenties restantes. Puis ils étaient partis. L’apprentie blanche en profita pour finir sa toilette et observer le paysage.

Puis, les chasseurs revenir de chasse. Truffe d’Épine portait deux souris, Museau de Châtaigne, un lapin, et son frère, qui se tenait fièrement, avait une grosse souris dans la gueule.

-        Je ne crains que ne soit pas assez pour nous tous. S’est enquis Museau de Châtaigne. Je repars. Cette fois, c’est Nuage de Neige qui m’accompagnera.

L’apprentie blanche se leva avec fierté, elle allait chasser ! Elle remua ses moustaches, puis, salua Museau de Châtaigne d’un signe de tête et le suivit dans le petit bois. Museau de Châtaigne lui fit un signe de tête, qui voulait dire « vient ici ». Elle hocha la tête et le fit.

-        Je sens un écureuil, il est juste ici. Lui murmura-t-il. Regarde comment je fais.

Museau de Châtaigne s’accroupit dans l’herbe de manière à se qu’il soit camouflé. Il avançait lentement, mais efficacement. Puis il s’arrêta, fixa l’écureuil, puis bondit dessus. La pauvre proie n’eu pas le temps de s’échapper que Museau de Châtaigne lui donna un coup de patte qui lui brisa la nuque, avant de retomber au sol, inerte. Elle le regarda, ébahie. Waouh ! Plus tard, je chasserai comme lui ! Son mentor prit l’écureuil dans sa gueule, puis l’enterra pour venir le chercher plus tard.

-        Tu as vu comment j’ai fait ?

-        Oui ! C’était super !

Il remua les moustaches, amusé. Puis il se ravisa en se rappelant de sa tache. Soudain, Nuage de Neige flaira un lapin. Un lapin ! C’est va peut-être être ma première prise ! Elle le signala à Museau de Châtaigne puis fit sa technique qu’elle avait vue. Elle repéra le lapin, à une longueur pas plus grande que deux queues de renard. Elle s’accroupit le plus possible,  puis avança en prenant garde à ne pas faire de bruit. Puis, lorsqu’elle était à une longueur de queue de chat, elle bondit, mais malheureusement, elle trébucha. Le lapin partit en un éclair sans lui laisser le temps de se relever. Crotte de Blaireau ! Pesta-t-elle intérieurement. Elle regarda Museau de Châtaigne, son air était mi-impressionné, mi-déçu.

-        Ta technique était bonne. Tu l’aurais attrapé si tu n’avais pas trébuché. Mais cela dit, c’est très bien.

Elle était fière, même si elle aussi était déçue. Puis, Truffe d’Épine vint à leur rencontre. Il avait attrapé un lapin et une musaraigne. Ils décidèrent de rentrer au campement improvisé. C’était l’après-midi.

Maintenant, au tour de Poil d’Or et Nuage de Rivière d’aller chasser. Pendant ce temps, elle mangeait l’écureuil de Museau de Châtaigne, puis se reposa.

C’était le crépuscule quand Museau de Châtaigne, Poil d’Or et Nuage de Rivière revinrent. Ils déposèrent leur butin – un lapin et une souris – sur le petit tas de gibier vide.

Puis, vint le soir. La lune, petite comme une griffe, était haute dans le ciel. Elle devina tout de suite que c’était l’heure.

-        C’est l’heure. Murmura-t-elle.

Museau de Châtaigne observa la lune.

-        Exact, entrons. Déclara-t-il.

Les chats suivirent Museau de Châtaigne dans le trou, guère profond. Puis ils arrivèrent dans une grotte.

-        Entrez. Ordonna Truffe d’Épine.

-        Il fera noir à l’intérieur, donc, je vous conseille de vous repérez à notre odeur. Conseilla Poil d’Or.

Ils entrèrent dans la sombre grotte, que l’apprentie blanche ne trouva pas si sombre. Elle y entra et entendit son frère chuchoter à l’apprentie de Poil d’Or.

-        Ce qu’il fait froid et noir !

-        C’est vrai !

Il a raison sur un point, c’est vrai qu’il fait froid ! Ses épaules se frottaient contre les parois, c’était très étroit. Puis, elle vit Nuage de Rivière se recroqueviller en tremblant. Elle a peur. Devina-t-elle.

-        Qu’as-tu ? Lui demanda Nuage de Neige à sa sœur.

-        J’ai peur du noir. Lui avoua-t-elle, honteuse. Pas toi ?

-        Non, pas du tout ! Je ne trouve pas qu’il fait si noir.

-        Ah bon ?

Elle semblait surprise, mais, comme Nuage de Neige ne voulais pas parler de ça, elle l’ignora. Puis, elle arriva dans une grande galerie, dont il y avait des trous dans la voûte, et grâce à ses trous, les rayons de la lune entraient dans la galerie laissant une faible lumière, de manière à que l’apprentie blanche voyait un peu mieux. Elle observa la pièce, une grande chose se dressait au milieu de celle-ci. C’était un arbre. Qu’est-ce qu’un arbre faisait là ? L’arbre était grand, recouvert de feuilles vertes et de fleurs roses. Elle ne connaissait pas le nom de cet arbre, mais elle devinait qu’il était inconnu.

-        Voici la galerie de la Grotte de la Lune : La Galerie des Etoiles. Et cet arbre, c’est l’Arbre de la Vie. 

Nuage de Neige en fut émerveillée. Comment un arbre peut-il pousser ici ? Se questionna-t-elle.

-        Avant de pouvoir dormir, il faut faire quelque chose… d’un peu compliqué. Pour dormir, il faut manger une feuille ou une fleur de l’arbre. Mais c’est moins facile que vous le croyez : pour l’avoir, il faut en être digne ! Expliqua Museau de Châtaigne.

-        Comment ça ? Demanda Nuage de Rivière, inquiète.

-        Pour avoir une feuille ou une fleur, il faut «épater» le Clan des Nuages. Mais il faut savoir qu’une fleur est plus importante qu’une feuille, ce qui révélera comment vous l’avez épaté.

-        D’accord ! Déclara Nuage de Roseau, déterminé.

-        Nuage de Roseau, commence ! Dit Truffe d’Épine à son apprenti. 

L’apprenti brun tigré s’approcha doucement de l’arbre, qu’il fixait avec un air de défi. Puis, il s’assit et resta un moment en suspense. Il doit réfléchir à comment s’y prendre. Devina-t-elle. Puis, son frère se remit debout et fit les cent pas. Puis, Nuage de Rivière se plaça à côté de son frère et le chassa de sa queue. Elle était surement impatiente. Elle se plaça devant l’arbre, réfléchi, et sortit les griffes. Elle fit un bond d’une longueur de queue de renard, et quand elle tomba au sol, griffa un ennemi imaginaire et fit une roulade et faucha de ses pattes un chat invisible. Poil d’Or fut impressionnée :

-        Très belle technique, Nuage de Rivière. Tu es très douée.

L’arbre se mit à remuer et tomba à côté des pattes de la sœur de l’apprentie blanche.

-        Le Clan des Nuages a apprécié, il a décidé de te récompenser en te donnant une feuille. Déclara Museau de Châtaigne. Nuage de Roseau, tu veux recommencer ?

-        Oui, maintenant j’ai ma technique en tête.

Il se mit debout en appuis sur ses pattes arrières, faucha avec sa patte avant un chat imaginaire, retomba à quatre pattes, se mit sur le dos et fit comme ci il était sous quelqu’un, griffa l’invisible ennemi, et fini par se mettre « sur le dos » de son adversaire imaginaire, en mordant.

-        Bravo Nuage de Roseau, une technique digne d’un guerrier ! L’acclama le dur mentor de l’apprenti brun.

Et une fleur tomba de l’arbre sacré.

-        Le Clan des Nuages a aimé, tu as une fleur ! S’exclama Nuage de Rivière.

-        As-toi maintenant, Nuage de Neige.

Nuage de Neige ne savais pas quoi faire. Mais l’inspiration lui vint vite. Elle sortit ses griffes puis sauta sur le dos de son ennemi imaginaire, elle le griffa, puis se mit à côté et fit semblant de le faucher avec ses pattes arrières, puis se mit sur le chat imaginaire et fit semblant de le mordre. Les mentors la regardaient avec stupeur, elle les avait impressionnés. Et une fleur tomba sur le sol.

-        Superbe attaque, Nuage de Neige ! La félicita son mentor.

-        Très bien, maintenant que tout le monde a sa feuille ou sa fleur, vous pouvez la manger et allez dans l’arbre – en passant par le trou. Déclara Truffe d’Épine.

Nuage de Neige regarda son frère et sa sœur, ils paraissaient excités, comme l’apprentie blanche. Elle regarda sa fleur, elle était jolie. Nuage de Neige n’avait pas envie de manger cette jolie fleur, mais elle était obligée. Elle mit la fleur dans sa bouche, et en s’attendant à une mauvaise odeur, elle mâcha la fleur, mais elle avait bon goût. Après l’avoir mangé, elle rejoint son mentor. Une fois les apprentis eurent mangé, Poil d’Or déclara :

-        Très bien ! Tout le monde a mangé ! Alors allez dans l’arbre et dormez. Et n’oubliez pas de nous dire la réponse !

Nuage de Neige, Nuage de Roseau et Nuage de Rivière allèrent dans l’arbre. L’apprentie blanche se blottit contre eux, soulagée. Elle se mit à bailler, Surement les effets de la plante. Et avec la chaleur de Nuage de Rivière et le bruit rassurant, elle s’endormit. 

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard