FANDOM


Voici une traduction de The Sun Trail.

/!\ Ce n'est pas la traduction exacte, avec ajout de touche personnelles /!\

THE SUN TRAIL

Le sentier du soleil

CHATS DE LA MONTAGNE

SOIGNEUSE DE LA TRIBU Conteuse des Pointes Rocheuses – Vieille chatte blanche aux yeux verts

Pluie Silencieuse – Chatte grise tachetée

                                                 Aile Grise – Élégant chat gris foncé aux yeux dorés
                                                 Ciel Clair – Chat gris clair aux yeux bleus
                                                 Source Brillante – Chatte blanche et brune tigrée
                                                 Mousse Ombragée – Chat noir et blanc aux yeux vert 
                                                                                        foncé
                                                 Grande Ombre – Chatte à l’épaisse fourrure noire aux 
                                                                                 yeux verts
                                                 Pelage Pommelé – Délicate chatte écaille aux yeux dorés
                                                 Fleur Pluvieuse – Chatte brune tigrée aux yeux bleus
                                                 Queue de Tortue – Chatte écaille aux yeux verts
                                                 Ombre de Lune – Chat noir
                                                 Feuille de Rosée – Chatte écaille
                                                 Branche Tordue – Chat brun
                                                 Glace Brisée – Chat gris et blanc aux yeux verts
                                                 Taches de Nuages – Chat noir à poil long, aux oreilles, 
                                                                                      poitrail, et pattes blancs
                                                 Chant des Pierres – Chat gris foncé tigré
                                                 Arbre Creux – Chatte brune tigrée
                                                 Pluie Rapide – Chatte gris et blanc
                                                 Vol de Faucon – Chatte rousse tigrée
                                                 Pluie de Plumes – Jeune chatte blanche
                                                 Cri de Choucas – Jeune chat noir
                                                 Tempête de Grêle – Chat gris foncé
                                                 Eau Brumeuse – Vieille chatte grise aux yeux bleus laiteux
                                                 Lion Rugissant – Vieux chat doré tigré
                                                 Givre Argenté – Vieille chatte grise et blanche
                                                 Lièvre des Neiges – Vieille chatte blanche
                                                 Oiseau Flottant – Petite chatte brune
                                                 Pic Escarpé – Chat gris tigré aux yeux bleus
                                                 



PROLOGUE

Une froide lumière grise ondulait sur le sol d’une grotte si vaste que son toit était perdu dans l’ombre. Un interminable filet d’eau tombait à travers l’entrée, son son retentissait entre les rochers. Près de la caverne aux pointes rocheuses se tenait une frêle chatte. Malgré son âge, ses yeux verts étaient clairs et profonds de sagesse et son regard voyageait entre les maigres chats de la grotte, tourbillonnant sans relâche devant la cascade chatoyante : les anciens se blottissaient dans les creux ; les chatons miaulaient désespérément, demandant de la nourriture à leur mère épuisée. « Nous ne pouvons continuer ainsi, » murmura la vieille chatte à elle-même. A quelques longueurs de queue, plusieurs chatons se disputaient pour une carcasse d’aigle. Sa chair avait été arrachée la veille, dès que leurs mères l’avaient attrapé. Un grand chaton épaulait une petite chatonne tigrée loin de l’os qu’elle rongeait. « J’ai besoin de ça ! » A-t-il annoncé. La chatonne tigrée s’était levée et avait pincée la queue du grand chaton. « Nous en avons tous besoin, cervelle de puce ! » Elle sauta sur le chaton en criant. Une ancienne gris et blanc, dont chacune de ses côtes se montraient à travers son pelage, chancelait jusqu’aux chatons et leur arracha l’os qu’elle emmena loin. « Hé ! » Protesta le chaton. L’ancienne lui lança un regard furieux. « J’ai attrapé des proies saisons après saisons, » elle grimaça. « Ne pensez vous pas que je mérite ce misérable os ? » Elle se retourna et s’en alla, l’os fermement serré dans sa mâchoire. Le chaton regarda l’ancienne, puis en gémissant, il partit rejoindre sa mère qui était étendue sur un rocher à côté de la paroi de la caverne. Au lieu de le réconforter, sa mère balançait sa queue furieusement. La vieille chatte blanche était trop loin pour entendre ce que disait la mère, mais elle soupira. Chaque chat arrive à la fin de ce qu’il peut supporter, pensait-elle. Elle regarda l’ancienne grise et blanche remonter la caverne et déposer l’os d’aigle devant une chatte encore plus âgée, qui se reposait dans un creux avec son nez sur ses pattes avant. Son regard terne était fixé sur le lointain mur de la grotte. « Ici, Eau Brumeuse. » L’ancienne grise et blanche poussa l’os plus près d’elle avec une patte. « Mange. Ce n’est pas beaucoup, mais ça pourrait aider. » Le regard indifférent d’Eau Brumeuse flotta sur son amie puis s’éloigna de nouveau. « Non merci, Givre Argenté. Je n’ai pas faim, pas depuis la mort de Plume Cassée. » Sa voix était pleine de douleur « Il aurait vécu, s’il y avait eu assez de proies pour manger. » Elle soupira. « Maintenant j’attends juste de le rejoindre. » « Eau Brumeuse, je ne peux pas… » La chatte blanche était distraite par la discussion des anciennes quand un groupe de chats apparu à l’entrée de la grotte, secouant la neige de leur pelage. Plusieurs chats se sont levés pour aller les voir. « Avez-vous attrapé quelque chose ? » A demandé l’un d’eux. « Oui, où sont vos proies ? » Demandait un autre. Le chef du groupe secoua tristement la tête. « Désolé. Il n’y avait pas de proies. » L’espoir des chats de la caverne fut parti comme de la brume sous la forte lumière du soleil. Ils se regardèrent, puis partirent, leurs têtes tombantes et leurs queues touchantes le sol. La chatte blanche les regarda, puis elle tourna la tête en se rendant compte qu’un chat était en train de remonter jusqu’à elle. Bien que son museau était gris avec l’âge, son pelage doré tigré était mince et inégal. Il marchait avec une confiance qui montrait qu’il avait été autrefois un fort et noble chat. « Demi-Lune, » Salua-t-il en s’installant à côté d’elle et en mettant sa queue sur ses pattes. La chatte blanche laissa échapper un miaulement d’amusement. « Tu ne devrais pas m’appeler comme ça, Lion Rugissant, » Elle protesta. « J’ai été Conteuse des Pointes Rocheuses pendant de nombreuses saisons. » Le mâle doré tigré renifla. « Peu importe combien de fois les autres t’ont appelé Conteuse. Pour moi tu seras toujours Demi-Lune. » Demi-Lune ne répondit pas, mais elle posa sa queue sur l’épaule de son vieil ami. « Je suis né dans cette grotte, » Lion Rugissant poursuivit. « Ma mère, Faon Timide, m’a parlé du temps avant que nous soyons ici, quand vous viviez à côté d’un lac, protégés par des arbres. » Demi-Lune soupira. « Je suis le seul chat qui se souvienne du lac et le voyage que nous avons fait pour venir ici. Mais j’ai vécu trois fois plus de lunes ici dans ses montagnes qu’à côté du lac, et l’eau interminable de la cascade fait maintenant des échos dans mon cœur. » Elle s’arrêta, cligna des yeux, puis demanda, « Pourquoi me dis-tu ça maintenant ? » Lion Rugissant hésita avant de répondre. « La faim pourrait nous tuer avant que le soleil ne brille de nouveau, et il n’y a plus assez de place dans la grotte. » Il étira une patte et caressa la fourrure de Demi-Lune. « Quelque chose doit être fait. » Les yeux de Demi-Lune s’élargissaient tandis qu’elle le regardait. « Mais nous ne pouvons pas quitter les montagnes ! » Protesta-t-elle, la voix essoufflée. « Aile de Geai l’a promis ; Il m'a fait Conteuse des Pointes Rocheuses parce que c'était notre destinée. » Lion Rugissant croisa son regard vert intense. « Es-tu sure que Aile de Geai était juste ? » Demanda-t-il. « Comment pouvait-il savoir ce qu’il se passerait dans le futur ? » « Il était juste, » Murmura Demi-Lune. Son esprit vola de nouveau à la cérémonie, tant de saisons avant, quand Aile de Geai l'avait fait Conteuse des Pointes Rocheuses. Elle frissonna en entendant de nouveau sa voix, pleine d'amour pour elle et de douleur car son destin signifiait qu'ils ne pourraient jamais être ensemble. « D’autres viendront après toi, saisons après saisons. Choisis-les bien, forme-les bien et confie-leur l’avenir de la Tribu. » Il n’aurait jamais dit ça si cela n’avait pas été vrai. Demi-Lune laissa son regard dériver sur les autres chats : ses chats, maintenant maigres et affamés. Elle secoua tristement la tête. Lion Rugissant avait raison : Il fallait faire quelque chose pour survivre. Peu à peu elle se rendit compte que la lumière grise et froide dans la grotte s'éclaircissait à devenir dorée. Comme si le soleil se levait de la chute d’eau, mais Demi-Lune savait que la nuit tombait. À ses côtés, Lion Rugissant était assis tranquillement, tandis que les autres chats de la grotte ne remarquèrent pas la lumière dorée qui s’approfondissait. Aucun chat ne voit la même chose que moi ! Qu’est-ce que cela peut signifier ? Baignée dans la lumière brillante, Demi-Lune se rappelait comment, quand elle est devenue soigneuse, Aile de Geai avait dit que ses ancêtres la guideraient dans les décisions qu'elle doit prendre, que parfois, elle verrait des choses étranges qui signifiaient plus qu’ils ne paraissaient. Elle avait été mise directement au courant par ses ancêtres, mais elle n’avait jamais appris à regarder les signes. La signification possible se précipita à travers l'esprit de Demi-Lune, comme des flocons de neige dans un blizzard. Peut-être le temps chaud va venir tôt. Mais comment cela aiderait-il, alors que nous sommes nombreux ? Puis elle se demanda si le soleil brillait vraiment ailleurs, où il y avait de la chaleur, des proies et des abris. Mais comment cela nous aiderait-il, ici, dans les montagnes ? La lumière du soleil se faisait de plus en plus forte, jusqu'à ce que Demi-Lune puisse à peine regarder les rayons. Elle se détendit quand une nouvelle idée s'est levée dans son esprit. Peut-être que Lion Rugissant a raison, et seulement certains d'entre nous appartiennent à ici. Peut-être certains d'entre nous doivent se diriger vers l'endroit où le soleil se lève, se faire une nouvelle maison dans la lumière la plus lumineuse de toute. Quelque part où ils seront en sécurité et bien nourris, avec de la place pour nourrir des générations de chatons. Comme Demi-Lune se jouissait de la chaleur du soleil sur sa fourrure, elle trouva la certitude dont elle avait besoin en elle-même. Quelques-uns de ses chats resteraient, un groupe suffisamment petit pour rester dans les montagnes, et le reste de la Tribu voyage vers le soleil levant, pour trouver une nouvelle maison. Mais je ne quitterai pas la grotte, pensa-t-elle. Je verrai le crépuscule de mes jours ici, toute une vie loin d'où je suis née. Et peut-être ... peut-être ... je retrouverai Aile de Geai.


CHAPITRE 1

Aile Grise marchait le haut de la pente couverte de neige vers une crête qui mordait le ciel comme une rangée de dents acérées. Il posa chaque patte avec précaution pour éviter de percer la surface glacée et de tomber dans les roches pointues en dessous de lui. Il avait si froid qu'il ne pouvait plus sentir ses coussinets, et son ventre criait famine. Je ne me souviens même pas de la dernière fois que j’ai eu chaud et quand mon ventre était plein. A la dernière saison ensoleillée, il était encore un chaton, jouant avec son frère, Ciel Clair, autour du bord de la source en dehors de la grotte. Maintenant cela semblait d’une autre vie depuis. Aile Grise n'avait que quelques vagues souvenirs de feuilles vertes sur les branches d’arbres de montagne tordus, et le soleil baignant les rochers. S'arrêtant pour guetter une odeur de proie dans le vent, il regardait à travers les montagnes enneigées, pic après pic s'étirant dans la distance. Le lourd ciel gris au-dessus de sa tête promettait encore plus de neige à venir. Mais l'air ne portait aucun parfum de gibier, et Aile Grise mourrait de froid. Ciel Clair apparut une roche, sa fourrure gris pâle à peine visible contre la neige. Ses mâchoires étaient vides, et quand il repéra Aile Grise, il secoua la tête. "Pas un seul reniflement de proie !" A-t-il appelé. "Pourquoi pas nous…". Un cri rauque venu du ciel le coupa. Une ombre apparue sur Aile Grise. Regardant vers le haut, il vu un faucon voler bas à travers la pente, ses serres acérées et cruelles. Quand le faucon passa, Ciel Clair bondit haut dans l’air, ses avant-pattes tendues. Ses griffes s’accrochèrent aux plumes de l'oiseau et il retomba, le traînant du ciel. Il laissa sortir un autre cri dur quand il atterri sur la neige dans une rafale de battement d’ailes. Aile Grise chargea vers le haut de la pente, ses pattes jetant de la fine neige. Atteignant son frère, il planta ses deux avant-pattes sur l’aile battante de l’oiseau. Le faucon le regarda avec haine avec ses yeux jaunes, et Aile Grise dut se baisser pour éviter ses griffes. Ciel Clair mit sa tête en avant et enfonça ses crocs dans le cou du faucon. Celui-ci se secoua une fois et se mit à boiter, son regard devenant de plus en plus terne quand le sang coulait de sa blessure et tachait la neige. Haletant, Gray Wing regarda son frère. « C'était une super prise ! » S’écria-t-il, le triomphe s'enflammant à travers lui. Ciel Clair secoua la tête. « Mais regarde comme c’est maigre. Il n'y a rien dans ces montagnes à manger, et sera jusqu'à ce que la neige fonde. » Il s'accroupit près de sa proie, prêt à prendre la première bouchée. Aile Grise s'installa à côté de lui, eu alors l’eau à la bouche en pensant à enfoncer ses dents dans le faucon. Mais alors il se souvint des chats affamés dans la grotte, se disputant les restes. « Nous devrions ramener cette proie aux autres, » miaula-t-il. « Ils en ont besoin pour leur donner de la force pour leur chasse. » « Nous avons besoin de force aussi, » marmonna Ciel Clair, en arrachant une bouchée de la chair du faucon. « Nous serons bien. » Aile Grise lui donna un coup de patte sur le côté. « Nous sommes les meilleurs chasseurs de la Tribu. Rien ne nous échappe quand nous chassons ensemble. Nous pouvons attraper des proies faciles alors que les autres ne peuvent pas. » Ciel Clair roula des yeux en avalant sa proie. « Pourquoi devez-vous toujours être si désintéressé ? » grommela-t-il. « Ok, allons-y. » Ensemble, les deux chats traînèrent le faucon en bas de la pente et sur les rochers au fond d'un étroit ravin jusqu'à ce qu'ils atteignent la source à côté de la chute d'eau. Bien que la proie n’était pas lourde, l'oiseau était maladroit à gérer. Ses ailes et ses griffes étaient accrochées à chaque roche cachée et à l'épineuse enfouie. « Nous ne devrions pas faire cela si vous nous laissiez manger, » murmura Ciel Clair alors qu'il luttait pour manœuvrer le faucon sur le chemin qui mène derrière la cascade. «  J'espère que les autres apprécieront cela. » Ciel Clair grogne, pensa Aile Grise, mais il sait que c'est ce qu'il faut faire. Des cris de surprise ont salué les frères quand ils sont rentrés dans la grotte. Plusieurs chats coururent pour les rencontrer, se rassemblant pour contempler la proie. « C'est énorme ! » S'écria Queue de Tortue, ses yeux verts brillants alors qu'elle se dirigea vers Aile Grise. « Je ne peux pas croire que vous l'avez ramené pour nous. » Aile Grise plongea sa tête, se sentant un peu embarrassée par son enthousiasme. « Il ne nourrira pas tous les chats, » miaula-t-il. Glace Brisée, un mâle gris et blanc, se dirigea vers le devant de la foule. « Quels chats sortent de la chasse ? » Demanda-t-il. « Ils devraient être les premiers à manger. » Des murmures venaient parmi les chats de l’assemblés, puis un grognement les coupa : « Mais je suis affamé! Pourquoi ne puis-je pas en avoir? Je pourrais sortir et chasser. » Aile Grise reconnu la voix de son jeune frère, Pic Escarpé. Leur mère, Pluie Silencieuse, se mit debout et poussa doucement son petit vers les creux pour dormir. « Tu es trop jeune pour chasser, » murmura-t-elle. « Et si les chats âgés ne mangent pas, il n'y aura aucune proie pour un chat. » « C’est pas juste ! » Protesta Pic Escarpé pendant que sa mère le guida. Pendant ce temps, les chasseurs, y compris Glace Brisée and Queue de Tortue, se sont rangés à côté du corps du faucon. Chacun d'entre eux pris une bouchée de la proie, puis est retourné pour que le prochain chat prenne son tour. Au moment où les chats avaient fini et sorti le long de la cascade, il restait très peu de viande. Ciel Clair, regardant près d’Aile Grise, lâcha un reniflement irrité. « Je souhaite toujours que nous puissions l'avoir mangé. » En privé, Aile Grise était d'accord avec lui, mais il savait qu'il ne fallait pas se plaindre. Il n'y a pas assez de nourriture. Chaque chat est faible, affamé, il suffit de s'accrocher jusqu'à ce que le soleil revienne. Un bruit de patte retentit derrière lui; Il jeta un coup d'œil et vu Source Brillante trotter vers Ciel Clair. « Est-il vrai que tu as pris ce grand faucon tout seul ? » Ciel Clair hésitait devant l'admiration de la jolie chatte. Aile Grise donna un ronronnement significatif. « Non », admis Ciel Clair. « Aile Grise m’a aidé. » Source Brillante donna à Aile Grise un signe de tête, mais son regard revint immédiatement à Ciel Clair. Aile Grise regarda le couple se retourna et les laissa seuls. « Ils ont l'air bien ensemble. » Dit une voix venue de derrière son épaule ; Aile Grise se tourna pour voir l'ancien Glace Argentée debout à côté de lui. « Il y aura des chatons à la lune la plus chaude. » Aile Grise hocha la tête. Tout chat d'un demi-œil pouvait voir à quel point son frère et Source Brillante étaient devenus proche, debout avec les têtes ensembles en se murmurant. «  Plus une litière, peut-être, » Continua Glace Argentée en donnant à Aile Grise un coup de coude. « Cette Queue de Tortue est certainement une belle chatte. »

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard